ENSTA ParisTech


Histoire

L’école Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA) a été créée par une décision du 23 octobre 1968 du Ministre des Armées, confirmée par un décret du 15 avril 1970. Par cette décision, on se proposait de regrouper, sous une appellation unique, quatre écoles d'application spécifiques :
  • École Nationale Supérieure du Génie Maritime, dont l'origine remonte à 1741 (elle a fusionné en 1940 avec l’École d'application de l'Artillerie Navale) ;
  • École des Ingénieurs Hydrographes, elle aussi à ancienne tradition ;
  • École Nationale Supérieure de l'Armement, créée en 1936 ;
  • École Nationale Supérieure des Poudres, créée en 1900.
 
Ces quatre écoles avaient été initialement conçues pour instruire, dans leurs activités respectives, les  ingénieurs militaires que l’État recrutait essentiellement à l’École Polytechnique pour les besoins de la Défense nationale.
 
Mais comme, depuis ses origines, l’École du Génie Maritime s'était ouverte à des élèves civils se destinant à faire carrière dans l'industrie privée, la nouvelle ENSTA reçut mission d'accueillir et de former, cette fois dans toutes ses options, des ingénieurs civils, en parallèle à des ingénieurs militaires.
 
D'autre part, en raison de l'évolution et de l'élargissement considérables des techniques, l'ENSTA tint à agrandir le champ de ses disciplines de façon à préparer ses élèves, à l'aide de nombreuses options offrant un choix étendu et nuancé, à postuler à des emplois de recherche, de production ou de gestion, dans des industries océanologiques, nucléaires ou électroniques, aussi bien que dans les industries navales, mécaniques et chimiques sur lesquelles débouchaient les enseignements des écoles mères antérieures.
 
Depuis l'été 2012, elle reçoit comme élèves:
  • des ingénieurs militaires recrutés principalement à l’École Polytechnique (civils ou du Corps de l'Armement) ;
  • des élèves civils, français ou étrangers, admis par concours ou sur titres ;
  • des normaliens ;
  • des officiers ou fonctionnaires français et étrangers présentés sur titres par leur administration ou leur gouvernement.
Elle instruit ainsi des promotions d'environ 170 élèves dont des polytechniciens.
 
Depuis le 30 septembre 1994 (décret N° 94-844), l’École est un établissement public à caractère administratif, sous tutelle du Ministère de la Défense, doté de l'autonomie administrative et financière.
 
Ce statut est de nature à faciliter la mise en œuvre d'une politique ambitieuse sur le plan de la pédagogie et du rayonnement scientifique.
 

Cycles de formation

L’ENSTA ParisTech propose à ses étudiants une formation d’ingénieur généraliste. Elle prépare aux domaines de l’ingénierie pour l’énergie, les transports et les systèmes complexes. Elle reste fidèle à son positionnement scientifique affirmé. Sa formation est caractérisée par une forte exposition à l’international (12 semaines obligatoires à l’étranger), une initiation à la recherche, à l’innovation et à l’entrepreneuriat.
 
Ainsi, cette formation se définit par :
  • l’acquisition d’une large culture scientifique et technique pluridisciplinaire ;
  • l’approfondissement d’une technique par le choix d’un parcours parmi 11 proposés se répartissant dans les 4 pôles d’excellence de l’ENSTA ParisTech : transports, énergie et environnement, ingénierie mathématique, ingénierie des systèmes complexes ;
  • le choix d’un profil parmi les 3 proposés : ingénierie et conception, recherche et innovation, entrepreneuriat-intrapreneuriat ;
  • la possibilité de substituer la 3ème année par un parcours international dans une université partenaire à l’étranger (formation diplômante de niveau master).
 
La 1ère année du cursus est le temps de l’acquisition des connaissances de base. Elle est constituée d’un tronc commun scientifique et technique, d’une formation économique, humaine et linguistique, et d’enseignements thématiques très recherchés par les étudiants qui intègrent l’ENSTA ParisTech comme l’astrophysique, l’intelligence artificielle, les nanosciences…Un stage opérateur clôt cette 1ère année.
 
La 2ème année est le temps des premiers choix avec des enseignements de voies. Trois voies caractérisent cette année :
  • La voie SIS : signal, informatique et systèmes ;
  • La vois SIM : simulation et ingénierie mathématique ;
  • La voie SME : systèmes mécaniques et environnement.
Elle est complétée par 2 modules électifs et une formation économique, humaine et linguistique. Le projet de recherche clôt cette 2ème année.
 
La 3ème année est le temps de l’acquisition des connaissances « métier ». Encadrés par plus de 600 vacataires venant du monde des entreprises, les étudiants choisissent un parcours d’approfondissement dans les 4 pôles d’excellence de l’École Le choix d’un parcours international est possible grâce aux partenariats développés par l’École (72 universités partenaires dont 20 accords de double diplôme). Le projet de fin d’études en entreprise clôt cette 3ème année.
 
Depuis cette année, il existe un cursus spécialisé de création d’entreprise. Ce parcours s’adresse à un maximum de 5 étudiants sélectionnés ayant mûri un projet de création d’entreprise durant leur 2ème année. Tutoré et personnalisé, il est construit pour accompagner l’étudiant dans sa démarche. Le projet de fin d’études peut alors être réalisé en incubateur.
 
Tous au long du cursus, les étudiants peuvent bénéficier des partenariats que l’École met en place avec les entreprises. Celles-ci peuvent intervenir lors du Conseil d’orientation pour exprimer leurs besoins, ce qui permet de réorienter si nécessaires les formations.
 
L’insertion professionnelle des diplômés est très satisfaisante :
  • Le diplôme est très bien valorisé, le salaire brut moyen en France des ingénieurs débutants de l’ENSTA ParisTech est de 42 000 € pour la promotion 2014 ;
  • Les diplômés accèdent rapidement à l’emploi, en moyenne près de 70% d’entre eux signent un contrat de travail avant l’obtention du diplôme ;
  • Cette insertion est très variée dans tous les domaines d’excellence de l’École. Les domaines phares sont l’énergie avec 24% des diplômés, suivi par les transports avec 23% ;
  • Les diplômés de l’ENSTA ParisTech ont un profil résolument scientifique et technique : plus de 2/3 d’entre eux débutent leur carrière en recherche&développement ou dans des fonctions d’études.
En plus de la formation d’ingénieurs, l’ENSTA ParisTech a une offre de masters qui couvre l’ensemble de ses domaines d’expertise. Cette offre de masters est en grande partie intégrée dans l’Université Paris-Saclay où elle est présente dans 13 mentions.
 
L’ENSTA ParisTech forme au doctorat grâce à ses 6 laboratoires de recherche. Depuis septembre 2015, les doctorants de l’École obtiennent un diplôme de doctorat de l’Université Paris-Saclay.
 
L’École propose également des Mastères Spécialisés qui sont des formations à bac+5 en :
  • Génie Maritime ;
  • Capteur, géolocalisation et navigation ;
  • Architecture et sécurité des systèmes d’information ;
  • Ingénierie des véhicules électriques.
 
L’École accueille aussi des stagiaires de Formation Continue, notamment par l’intermédiaire de sa filiale commune avec l’ISAE : EUROSAE (www.eurosae.com).
 
En savoir plus sur l'ENSTA ParisTech